Beauté & bien-être | Famille & loisirs | Animaux | Technologie & médias | Auto, moto & plaisance | Maison & travaux | Savoir & éducation | Entreprises
Le Blog Service MalinLe Blog
Auto, moto & plaisance

Nouvelles règles pour les "Voitures de Tourisme avec chauffeur" (VTC)

Catégorie: Auto, moto & plaisance

La loi du 22 juillet 2009 concernant le "développement et la modernisation des services touristiques" a autorisé la création des sociétés de "Voitures de Tourisme avec chauffeur".

La législation encadre cette activité ainsi que ceux qui l’exercent, entrepreneurs ou chauffeurs.

Pour devenir un chauffeur de VTC  vous devriez posséder :

  • une carte professionnelle
  • le permis B en cours de validité, depuis plus de 3 ans
  • une attestation d'aptitude physique délivrée par le préfet
  • suivre une formation professionnelle d'au moins 3 mois ou avoir une expérience professionnelle d'au moins 1 an au cours des 10 années précédant le demande de carte professionnelle

En ce qui concerne les conditions d'utilisation, une VTC peut effectuer de course uniquement sur réservation de la part du client. C'est à dire que vous ne pouvez pas prendre un client au hasard sur la route.

En effet, à partir du 1er octobre 2013, la réservation préalable doit être prouvée, en cas de contrôle, au moyen d'un support papier ou électronique, comportant obligatoirement les informations suivantes :

  • nom ou dénomination sociale et coordonnées de la société exerçant l'activité,
  • numéro d'immatriculation délivré par Atout France,
  • nom et coordonnées téléphoniques du client sollicitant la prestation de transport,
  • date et heure de la réservation préalable effectuée par le client,
  • date et heure de la prise en charge souhaitées par le client,
  • lieu de prise en charge indiqué par le client.

Pour éviter une confusion avec l'activité de chauffeur de taxi, il est interdit aux VTC d'utiliser un compteur horokilométrique ou un dispositif extérieur lumineux.

De plus, les nouvelles règles pour les voitures de tourisme avec chauffeur incluent un délai d'au minimum 15 minutes entre la commande et la prise en charge du client.

Source: service-public.fr

Mise à jour 16 février 2015 : Annulation des 15 minutes de délai de réservation

Par une décision rendue le 17 décembre 2014, le Conseil d'État annule définitivement le décret du 27 décembre 2013 obligeant les voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) à attendre 15 minutes entre la réservation d'une course et la montée du client.

Tags: Services auto | Commentaires Rédigé par Thomas le 16 février 2015

Assurance auto

Catégorie: Auto, moto & plaisance

Assurance Tiers, Tiers/Incendie-Vol, Tous risques? Quelle formule choisir pour cotre voiture? Autant de forfait vous proposant un éventail de service à en perdre la tête! Mais, cet article vous aidera à mieux saisir les enjeux cachés de ces forfaits.

Il faut savoir que le montant de votre assurance dépendra de certains paramètres dont les suivants : le type de voiture que vous possédez (marque, kilométrage, année etc..), l’ancienneté de votre permis de conduire, le nombre de bonus ou de malus que vous avez (ceci est également appelé coefficient de réduction-majoration (CRM) voir le code des assurances de France pour en connaître les règles) etc…

Selon ce que vous recherchez et de la voiture que vous possédez, il existe en gros trois forfaits d’assurance : le Tiers, le Tiers/Incendie-Vol et Tous risques.

  • L’assurance Tiers est le minimum requis et couvre tous les frais en lien avec ce qu’on appelle « la responsabilité civile »; c'est-à-dire les blessures infligées aux autres usagers en dehors du conducteur responsable entre autre.
  • L’assurance Tiers/Incendie-Vol, vous permet d’avoir en plus du premier une indemnisation en cas d’incendie et de vol (voir les différents contrats d’assurance pour plus de précision).
  • L’assurance Tous risques est l’assurance qui permet de faire face à toutes les situations : accidents, vol, incendie etc…

Retenez que selon le type que vous possédez, de l’endroit où vous vivez et/ou travailler vous pourrez trouver l’assurance qui est adapté à votre situation. Et surtout, lisez attentivement votre contrat d’assurance et n’hésitez pas à interroger votre assureur pour vous aidez à y voir plus clair.

Tags: Services auto | Commentaires Rédigé par Sleepy le 18 août 2011

Pensez à la sécurité de vos enfants en voiture!

Catégorie: Auto, moto & plaisance

Transporter un enfant de bas âge n’est pas chose facile. En effet, il faut avant tout penser à sa sécurité au sein du véhicule. Heureusement pour nous, il existe un accessoire indétrônable qui est le siège-auto! Comment le choisir? Comment savoir s’il sera adapté à notre enfant? Cet article vous guidera dans votre choix et vous aidera à avoir les idées plus claires.

En France, comme dans tous les autres pays d’Europe, les sièges-auto doivent être homologués, c'est-à-dire que vous devez vous assurez qu’il répond aux normes de sécurité européennes. Pour ce faire, vous devez juste regarder l’étiquette qui est sur le produit en question. Il doit comporter les éléments suivants :

  • La mention « Universel » qui indique que le produit est adaptée à tous les véhicules.
  • L’intervalle de poids de l’enfant.
  • La lettre « E » qui certifie la conformité à la norme européenne du produit.

Le poids de l’enfant détermine le type de siège à choisir. On en distingue cinq qui sont :

  • Le groupe 0 : de la naissance à 10 kg.
  • Le groupe 0+ : de la naissance à 13 kg.
  • Le groupe 1 : de 9 à 18 kg.
  • Le groupe 2 : de 15 à 25 kg.
  • Le groupe 3 : 22 à 36 kg.

(source : Sécurité Routière)

N’oubliez pas. Vous êtes responsable de la sécurité de votre enfant! Donc, dans le cas ou votre enfant refuserez un quelconque moyen de sécurité, restez ferme car un accident est si vite arrivé.

Tags: Services auto | Commentaires Rédigé par Sleepy le 16 août 2011

Comment entretenir son bateau?

Catégorie: Auto, moto & plaisance

Chaque objet demande un soin et une attention particulière. Cela est particulièrement vrai pour l’entretien d’un bateau. En effet, un bateau bien entretenu rime avec sécurité garantie pour vous et les autres plaisanciers. Des gestes simples permettent de rendre votre embarcation plus résistante au temps et de naviguer en toute sécurité. Nous verrons quels sont les gestes de l’entretien de votre bateau et puis nous vous parlerons un peu des techniques maritimes les plus avancées, sans entrer dans les détails.

Voici quelques conseils simples :

  • Après chaque usage, rincez soigneusement le bateau et le moteur.
  • Essuyez les avec la plus grande attention, en essayant de ne laisser aucune goûte d’eau de mer. Cela vise à protéger la peinture du bateau et à éviter également la corrosion des parties métalliques.
  • Entreposez le bateau dans un endroit sec.
  • Recouvrir le bateau avec une drap, une bâche ou avec une mousse bien ajustée pour le protéger de l’environnement.

Pour garder une coque en bon état, pratiquez vos procédures d’amarrage à quai, cela réduira les risques d'endommagement de la coque.

Le moteur hors-bord demande également une attention singulière. Notez que son entretien et sa réparation avoisine les mêmes prix qu’un moteur de voiture.

Veillez bien suivre les étapes suivantes :

  • Bien effectuer votre mélange deux temps.
  • Après chaque utilisation de votre embarcation, il est important de drainer et de rincer votre moteur.
  • Vérifiez votre pompe à eau. L’eau doit bien circuler. Pour pouvoir le vérifier, mettez votre doigt dans le courant d’eau. L’eau ne doit pas être chaude.
  • Si le débit est faible, la pompe pourrait être obstruée. Dans ce cas là, coupez tout de suite le moteur et insérez une tige de métal pour dégager la pompe. Redémarrez le moteur et refaites test. Si la pompe est toujours bouchée, la pompe est à changer.
  • Laissez tourner votre moteur pour brûler toute l’essence qui reste dans le carburateur.
  • Lubrifiez toutes les pièces métalliques.

Si vous n’avez pas le temps, ni l’énergie pour effectuer ces entretiens, engagez un professionnel. Un entretien préventif vous permet d’éviter des réparations coûteuses. Enfin, vous pourrez faire des économies au niveau du carburant si votre moteur est bien entretenu.

Tags: Services bâteau, plaisance | Commentaires Rédigé par Sleepy le 6 juin 2011

Prenez la mer et non les risques!

Catégorie: Auto, moto & plaisance

Par un temps ensoleillé, qui n’a pas rêvé d’aller au-delà du rivage? De découvrir ce qui se cache de l’autre côté de la passe? Ou d'aller pêcher au grand large? De se retrouver seul pour profiter tout simplement du calme que nous offre la mer? Cela est maintenant possible si nous louons une embarcation, telle qu’un bateau de plaisance, de pêche voir même un canoë. Mais avant de profiter de ces moments privilégiés une préparation est nécessaire afin de partir en toute sécurité. C’est ce que nous allons apprendre dans cet article.

Conseils pratiques avant de prendre la mer:

  • Vous devez vérifier la météo. Tenez compte de tous les paramètres : beau temps, vent, houle etc.…
  • Déterminer la zone où vous vous rendez.

Note : Respectez bien les restrictions de votre permis bateau. Pour ceux qui possèdent un permis côtier, la limite est de cinq miles d’une habitation.

  • Prévenez un membre de votre famille ou un ami que vous partez en mer. Fournissez-lui les informations suivantes : heure de départ, heure approximative de retour, zone où vous allez et le nombre de personne avec vous. À votre arrivée, appeler la personne que vous avez prévenue pour lui signaler que vous êtes bien de retour.
  • Vérifiez votre équipement de sécurité. Veillez à ce que vous possédiez assez de gilet de sauvetage, une bouée de sauvetage, une radio, suffisamment d’essence pour faire l’aller-retour (prévoyez toujours 10% d’essence en plus pour éviter de tomber en rade), un cellulaire chargé, de l’eau (pour ne pas être déshydraté), des lampes de torche et des fusées lumineuses.

Après avoir rempli toutes ces conditions, vous êtes fins prêt à profiter des merveilles de l’océan. Amusez-vous bien, mais restez vigilants.

Note : Le mile est une unité de mesure qui est égale à environ 1 852 mètres.

Tags: Services bâteau, plaisance | Commentaires Rédigé par Sleepy le 6 juin 2011

Est-il nécessaire de changer l’huile moteur tous les 15.000 km?

Catégorie: Auto, moto & plaisance

Une voiture a besoin d’être vidangée au moins une fois par an selon son utilisation. Cet article vous expliquera ce qu’est la vidange, son utilité et son importance sur le fonctionnement du moteur, ainsi que tous les détails pour effectuer soi-même la vidange de sa voiture.

La vidange est un procédé permettant de changer l’huile de son moteur. À chaque utilisation du véhicule, l’huile se dégrade et perd peu à peu de ses propriétés.

L’huile permet de lubrifier les pièces du moteur, de limiter les frottements entre les composants du moteur, d’évacuer les impuretés en les mettant dans le filtre à huile. Ainsi, lorsqu’on effectue la vidange de sa voiture, il est très fortement conseillé de changer également le filtre à huile.

Il faut souligner que si le changement d’huile n’est pas effectué au moins une fois par an, ceci pourrait endommager le moteur et conduire à son remplacement. Donc, il est recommandé d'effectuer sa vidange régulièrement afin d'avoir un moteur efficace et durable. Négliger l'entretien du moteur, c'est se retrouver avec une facture salée à la fin et une voiture inutilisable. Il faut effectuer la vidange de sa voiture idéalement tous les 8.000 km à 15. 000 km (ces valeurs dépendent de ce que le constructeur du véhicule a conseillé: référez-vous au manuel de construction de votre véhicule).

Tags: Services auto | Commentaires Rédigé par Sleepy le 25 mai 2011

Truc et astuce pour régler soi-même le parallélisme de sa voiture

Catégorie: Auto, moto & plaisance

Votre voiture tire d'un côté? Votre volant est désaxé? Vos roues sont usées de façon irrégulière? Vérifier votre parallélisme!

Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous allons d'abord définir ce qu'est le parallélisme et en déduire son utilité. Enfin, vous allez connaître l'astuce qui vous permettra d'effectuer le parallélisme vous-même.

« Le parallélisme, aussi appelé "géométrie de suspension", correspond au réglage des angles de la roue par rapport au véhicule. » (Speedy, 2011).

Concrètement, le parallélisme sert à ajuster les angles de la roue par rapport au véhicule afin d’éviter une usure irrégulière et prématurée des pneus. En réajustant le centre de gravité des roues par rapport au centre de la jante du véhicule, on rétablie l’équilibre des roues de façon à ce qu’elles soient parallèles. De plus, cela permet d’éviter une surconsommation du carburant (Pneus achat, 2011).

Voici les étapes à suivre pour effectuer le parallélisme vous-même :

1) Dévisser un peu les écrous du pneu (très légèrement juste pour desserrer la vis).

2) Criquet la voiture.

3) Dévisser tous les écrous et démonter la roue motrice.

4) Dévisser l’écrou qui se trouve à l’intérieur à côté du bras de la crémaillère.

5) Dévisser l’écrou qui se trouve à l’extérieur, sur la rotule situé dans le bras de l’amortisseur (pour avoir du jeu).

Attention : Bien respecter l’ordre de dévissage.

6) S'il y a de la rouille, mettre un peu de décrêpant

(Note : Le décrêpant permet de dévisser plus facilement l’écrou).

Une minute après, frapper doucement la vis avec un marteau pour que la rotule soit retirée du bras de l’amortisseur. Dévisser totalement la vis et retirer l’écrou.

7) Positionner le support du disque (le disque qui retient la roue) et faire en sorte qu’il soit droit.

Note : Pour savoir dans quel sens tourné la rotule, il faut examiner la roue. Si la roue a été usée à l’extérieur cela veut dire que le devant est trop à l’extérieur et qu’il faut le ramener à l’intérieur. Inversement dans le cas où la roue a été usée à l’intérieur.

8) Régler la rotule soit en tournant vers l’intérieur, soit en tournant vers l’extérieur (selon le jeu, voir la note ci-dessus), de quelques millimètres en suivant le trou du bras de l’amortisseur.

9) Emboîter la rotule dans le bras de l’amortisseur et le viser juste suffisamment pour pouvoir le fixer (ne pas le viser très fortement car on aura encore des réglages à effectuer).

Note : Si la rotule est tordue, alors le réglage n’est pas bon, il faut donc le refaire. Ne pas essayer de forcer à emboîter la rotule car vous risquerez de l’endommager.

10) Remonter la roue et placer seulement deux vis en diagonale.

11) Faire le test de la règle :

Placer la règle au dessus de la garniture du pare-choc avant (cache noir) et sur le bout de la garniture de l’aile droite avant qui se trouve à côté de la porte du passager (si vous travaillez du côté droit de la voiture, à côté de la porte du conducteur dans l’autre cas). Si la règle est à niveau, le parallélisme a bien été réglé. Vérifier également que le volant soit droit (Astuce : Il faut que l’emblème de la marque soit bien au centre). S’il y a un jeu, c'est-à-dire si l’avant de la roue est à l’extérieur et que l’arrière de la roue est tournée vers l’intérieur, cela n’est pas bon. Même chose, si l’avant de la roue est tournée vers l’intérieur et que l’arrière de la roue est tournée vers l’intérieur. Dans ces deux cas, il faut démonter la roue et recommencer à partir de l’étape 7.

Avertissement : Si vous ne vous sentez pas capable de régler le parallélisme vous-même, ne vous y engagez pas et préférer voir un mécanicien pour le faire. En effet, un mauvais réglage du parallélisme peut causer d’énormes problèmes voir engendrer un accident de voiture. Donc, pour tous réglages assurez-vous de bien le faire.

Tags: Services auto | Commentaires Rédigé par Sleepy le 25 mai 2011

Suivez-nous sur Twitter Abonnez-vous a notre flux RSS

Blog Service Malin

Tags
Services auto (5)
Services bâteau, plaisance (2)

Articles récents
Le Blog de Service Malin - Copyright 2017 Exatech Consulting, LLC. Tous droits réservés.